Un homme a récemment survécu à un choc terrible : se faire foudroyer par un éclair en plein orage, il se remet peu à peu dans un hôpital !

Un américain de 34 ans répondant au nom de Ryan Cross a tout récemment vécu le pire choc de toute sa vie : alors qu’il était en camping avec plusieurs de ses amis, un orage a débuté ; confiant, l’homme est resté dehors, sans réellement s’abriter. Et c’est alors qu’un formidable éclair l’a foudroyé sur place, lui injectant du même coup une puissance équivalente à 20 Gigawatts dans le corps ! Et pourtant, l’homme n’est pas mort ; malgré ce coup terrible, il a survécu et se remet petit à petit dans un hôpital du coin.

Des conditions extrêmement défavorables

Il faut dire que Ryan Cross n’a pas vraiment joué la carte de la prudence lorsqu’il a vu l’orage débuter. Il s’est lui-même réfugié sous un arbre pour se protéger de la pluie, alors que c’est fortement déconseillé puisqu’il vaut mieux s’accroupir près du sol, le plancher des vaches étant un isolant naturel qui a fait ses preuves lorsqu’on n’a pas d’abri à proximité sous lequel passer l’orage. Mais l’erreur ultime a sans aucun doute été de sortir son smartphone pour consulter les indications de la météo : comme chacun le sait, les éclairs sont attirés par les objets métalliques, et ça n’a pas loupé ici ! Ryan a été foudroyé à une vitesse complètement hallucinante, mais n’a pas été tué sur le coup, fort heureusement.

Un véritable miraculé

Après l’accident, ses amis se sont empressés d’aller chercher de l’aide afin de l’emmener à l’hôpital le plus proche. Une photo présente sur le site de USA Today montre le jeune homme alité, avec une brulure en forme d’éclair qui lui traverse tout le corps, conséquence du choc qui l’a foudroyé. Étant donnée la puissance électrique d’un éclair, on peut se demander comment Ryana pu s’en sortir. C’est simplement parce que, même si l’électricité est extrêmement concentrée, le choc se produit en l’espace de seulement 25 millisecondes, ce qui réduit drastiquement la violence de l’éclair à « seulement » 140 kWh. Cependant, parmi les personnes frappées par des éclairs chaque année, elles ne sont que peu à en ressortir vivantes ; par ailleurs, comme l’a indiqué le médecin qui s’est occupé de Ryan, personne ne connaît réellement les conséquences que peut avoir un tel choc sur le long terme, peut-être que l’organisme humain n’y survivra pas, rien n’est sûr !